• Bonjour.

    Mon entrée au Pérou a été un peu laborieuse. Aux dernieres nouvelles, je séjournais à Copacabana (d'oú j'ai visité la Isla del Sol), à tout juste quelques kilomètres de la frontière. Mais ca aurait été trop facile de prendre un bus, passer les quelques formalités douanieres et profiter du paysage du lac ! C'est en tout cas ce qu'on du se dire les mineurs Péruviens ET Boliviens...

    En effet, depuis presque un mois, les mineurs de la région de Puno (Pérou) sont en grève et bloquent les routes et la frontière mais il était encore possible de passer en bateau par le lac Titicaca. C'était sans compter sur les Boliviens, toujours le mot pour rire, qui ont décidé la veille de mon départ de se mettre eux aussi en grève et de bloquer la frontière de leur côté également. Résultat : plus possible d'arriver au poste de frontière et d'obtenir le précieux césame de sortie et plus possible non plus de prendre le bateau.

    Il m'a donc fallu passer par le Chili pour aller au Pérou ! Heureusement, je vous renvoies vers la carte de mon trajet, le Chili s'enfonce assez loin au nord et il ne m'a fallu "que" 2 jours pour faire un trajet de normalement 3h...

    Après avoir essayé d'aller au poste frontière le 26 au matin et de s'être fait refoulé par des hommes enragés tirant des coups de feu en l'air (on a pas trop insisté), j'ai du retourner à La Paz (pour la 4e fois, je commence à m'y sentir chez moi...) et y passer la nuit. Le 27 au matin, départ à 5h30 en bus pour Arica, Chili. Après 8h de bus et le passage de la frontière (double vérifications, sortie-entrée), nous enchainons directement avec un autre bus d'Arica (Chili) à Tacna, Pérou. Re-passage de frontière, sortie-entrée, et arrivé au Pérou (enfin!). Mais le voyage ne s'arrete pas là car je n'ai aucune envie de passer la nuit à Tacna, pas vraiment très accueillante. Re-bus donc, 7h pour arriver à 23h à ma destination finale, Arequipa...

    Mais aujourd'hui, il fait super beau, la ville est magnifique et le reste de mon voyage s'annonce merveilleux (comme d'habitude quoi), donc les soucis et la fatigue sont déjà oubliés et je n'en veux pas du tout au mineurs qui, comme vous le savez depuis Potosí, travaillent dans des conditions... pour le moins déplorables.

    Mon temps au Pérou sera court (je repars dans 2 semaines !!!!!!!!) mais je compte bien en profiter et quelques merveilles m'attendent.


    2 commentaires
  • L'île du soleil est le lieu de naissance du soleil et est sur le lac Titicaca.

    Au programme, visite des ruines pré-incas et des traces laissés par le soleil (dont ses empreintes de pas) puis balade d'un bout à l'autre de l'île dans une ambiance très méditerranéenne !

    J'ai ensuite passé une nuit très calme (il n'y a pas de voitures sur l'île) et reposante avant de prendre un bateau local pour retourner sur la terre ferme le lendemain matin.

    Beaucoup plus de photos que de choses à raconter (pour ne pas changer...), je vous renvoies donc à l'album.


    2 commentaires
  • Entre La Paz et le lac Titicaca, j'ai voulu faire un saut à Sorata, petite ville connue pour ses environs riches en trek.

    Ma première intention était de faire un trek de 3 jours pour monter à 5200m mais j'étais moyen chaud pour au choix, porter ma tente et toutes mes affaires à 5200 ou faire un campement à 4200m et tout laisser en place pour une journée...
    La possibilité de prendre un guide et une mule m'a bien traversé l'esprit mais c'est relativement cher tout seul (c'est la Bolivie quand même, ca reste relatif).
    J'ai donc attendu 2 jours pour voir si d'autres personnes faisaient la même requette à l'association des guides et comme personne ne se présentait, j'ai juste fait l'ascencion à 4200 en une journée...

    Mais j'y reviendrai juste après la première balade qui fut juste un échauffement.
    6h de marche aller retour dans une superbe vallée avec en fond les sommets enneigés.

    sorata et l'Illampu

    Arrivé au bout du chemin, on peut visiter une cave (apparemment très grande puisque personne n'est jamais arrivé au bout ; et revenu vivant pour en parler...) possédant un lac soutterain.

    Underground stars

     

    La seconde balade donc, le lendemain, fut un plus sportive.

    Départ à 7h de 2700m (j'avais prévu plus tôt mais comme à chaque fois dans ces moments là, je m'entrave dans la couette et met 1/2h à me dépetrer...) en direction des sommets que j'avais pu observer de loin la veille.
    Mon objectif principal est la laguna Chillata à 4200m et peut-être un peu plus haut si le coeur m'en dit le moment venu.

    Pause déjeuner à 3700m à 11h.

    pause déjeuner

    Quelques nuages viennent couvrir le Illampu (6400m) mais il fait encore beau.

    Malheureusement, pendant que je continue à grimper, ces quelques nuages grossissent et lorsque j'arrive à 4200m (et je pense plus), je suis complétement dans le nuage, visibilité nulle, à tel point que je rate le lac... Je cherche pendant 1/2h mais lorsque j'arrive au sommet d'une falaise, je décide que j'en ai marre de tourner en rond dans la purée et je redescend. A 3800, je repasse sous le nuage pour m'apercevoir que c'est en fait une couverture nuageuse complète - il fait beau 25 jours par mois en Bolivie, je suis quand même pas en veine !

    dommage  Prise de vue pendant la redescente, on ne voit plus du tout le Illampu !

     

     

     

     

     

    Je rentre à l'hotel à 17h30 après 8h de marche effective, content, fatigué, un peu décu pour la vue (parait qu'on peut voir le lac Titicaca depuis là haut...)


    votre commentaire
  • Un petit trek de 3 jours dans les Andes...

    Départ de La Paz en micro (minibus) jusqu'au petit village de Ventilla, à 3800m. Début de la rando à 13h30, je remonte tranquillement la vallée parcourue en son fond par un río. J'arrive en fond de vallée à 16h30 à cause de quelques hésitations sur le chemin. J'esperais pouvoir passer le col dès la première journée mais je dois me résoudre, je suis déjà à l'ombre, il fera vite nuit et plus je monte, plus la nuit sera froide, je plante donc la tente ici (4000m environ).

    1er nuit Takesi trail

     

    Le lendemain matin, je suis réveillé à 5h par le froid. J'essaie de dormir un peu plus mais à 6h je n'en peux plus, je décide donc de me "lever" et de petit-déjeuner (soupe et banane...). Je remballe mes affaires et commence à marcher à 7h30 en direction du col. L'ascencion n'est que de 600-700m mais assez raide, je m'arrête plusieurs fois pour reprendre mon souffle.
    Enfin, j'atteins le col à 4700m.

    Col takesi trail 4700m

     

    Je rallonge un peu le trek pour aller voir les lagunes et les hauts-plateaux et entame véritablement la descente dans la vallée lorsque les nuages et le brouillard (que l'on voit tout au loin sur la photo) m'atteignent.
    Pendant la descente, je passe tout près des condors (qui me tournaient étrangement autour...) et prends quelques photos.

    Condor andin

     

    Arrivé au petit village de Takesi (vraiment perdu au milieu de la montagne...), je recontre un Irlandais (Patrick) et un Finlandais (Marten) qui font le trek avec un guide. Ils ont commencé le matin même de l'endroit où j'ai dormi. Je sympathise et continue le trek avec eux.
    A 18h30, enfin !, nous atteignons le lieu de campement, le seul endroit plat à flanc de montagne qui est le jardin d'un local qui a trouvé un bon moyen de se faire un peu d'argent. Pendant le repas, Pépé, le fils du propriétaire, vient nous parler (d'animaux mais je ne saurais en dire plus...). Pépé ne va pas à l'école tous les jours, et il y a de quoi comprendre pourquoi... Nous emprunterons le lendemain le petit chemin qu'il doit prendre pour se rendre au premier village et nous mettrons 4h à travers la forêt - avec un dénivellé négatif de 1000m... Certes l'endroit est magnifique mais ça ne doit pas être facile tous les jours d'y vivre !

    Le matin nous offre une vue splendide sur la vallée.

    matin radieux

     

    Je pourrai heureusement profiter du micro loué par mes deux nouveaux compères pour rentrer directement à La Paz sans attendre une journée de plus la navette quotidienne...
    En plus de ça, Marten m'invitera à passer la soirée et la nuit chez lui avec sa charmante famille (et son fils Casper qui parle déjà presque 4 langues à 4ans !). Un grand merci pour son accueil si chaleureux !


    2 commentaires
  • Le titre en dit long... "3500m de dénivellé négatif sur une route de quelques mètres de large et bordée d'un précipice continu de plusieurs centaines de mètres" pourrait en être une description plus précise !

    Hé bien j'ai decendu cette route en VTT ! Même pas peur !

    Bon en VTT ce n'est pas si dangereux... la route porte son nom car c'était il y encore quelques années la seule route joignant La Paz et Coroico et... ça devait pas être évident de se croiser en bus (d'où les morts) !

    Bon sinon c'est une super descente en VTT dans un paysage une fois de plus ahurissant (ca devient une habitude en Bolivie...) et sorti tout droit d'un Indiana Jones.

    Les (mauvaises) photos prises par le guide sont dans l'album plus une petite vidéo :

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires